2015/02/02 – Compte-rendu « Concours Décimator »

Dans le cadre du concours « Gagnez un Décimator », voici le rapport de Michael P., avec mes quelques commentaires et corrections.

Liste Empire :

photo 1

– Capitaine Oicunn (42 pts)
– Intimidation (2 pts)
– Moff Jerjerrod (2 pts)
– Ysanne Isard (4 pts)
– Dauntless (2 pts)
– Lasers antipoursuite (2 pts)

– Krassis Trelix (36 pts)
– Officier en reconnaissance (3 pts)
– Canon laser lourd (7 pts)

Liste adverse :

tof 2

– Arvel Crynyd (23 pts)
– Tactique de nuée (2 pts)
– Roquettes à protons (3 pts)
– Pilote d’essai sur A-Wing (0 pt)

– Pilote de l’escadron Vert (19 pts)
– Je les attire ! (1 pt)
– Roquettes à protons (3 pts)

– Pilote de l’escadron Bandit (12 pts)
– Missiles à concussion (4 pts)
– Munitions à sûreté intégrée (1 pt)

– Pilote de l’escadron Bandit (12 pts)
– Missiles à pulsations ioniques (3 pts)
– Munitions à sûreté intégrée (1 pt)

– Pilote de l’escadron Bandit (12 pts)
– Missiles groupés (4 pts)

Rapport :
On a d’un côté un bon vieux Krassis des familles, et un Oicunn taillé pour le contact, et de l’autre une mini-nuée qui mange du gros vaisseau pour le petit déj’. J’ai du mal à comprendre le « je les attire ! » sur l’escadron Vert, et les Munitions à sûreté intégrée lui seront inutiles ici puisque le Décimator doit prendre cher et vite.

Rapport de patrouille du CAPITAINE OICUNN
Date 18 cadran 01 particule 2015
Secteur chitryote de la lune d’auxerrial

Nos senseurs ont détecté une activité suspecte dans la zone d’astéroïdes autours de la lune d’auxerria. Je fus dépêché pour cette mission de contrôle et de régulation d’éventuels problèmes. Pour me seconder dans cette mission je choisis de faire appel au chasseur de primes Krassis Thelix à bord de son Firespray-31 à canon laser lourd, avec qui j’ai déjà rempli de nombreuses sorties victorieuses, étant très efficace pour achever les vaisseaux ennemis affaiblis par l’impact de l’intimidation…

Arrivé dans la zone en question je me rendis compte qu’une flotte rebelle nous attendait en embuscade derrière la ceinture d’astéroïde. C’était le colonel Mike qui commandait cet escadron ; il était mon fils avant qu’il ne rejoigne les forces rebelles. Nous nous connaissons bien : je lui ai tout appris et il connaît donc la plupart de mes stratégies.

Pour tendre ce piège, il a fait appel à 3 bandits dans des Z-95 tous équipés de missiles différents ainsi que Arvel Crynyd dans son A-wing escorté par un pilote de l’escadron vert en A-wing également. Les sachant tous deux équipés de roquettes à protons, je prenais conscience de l’étendue de la menace.

Ma stratégie fut vite décidée : foncer dans le couloir central d’astéroïdes pour attirer les Z-95 et profiter du manque de place pour maximiser les impacts.

tof 3

TOUR 1

Les vaisseaux s’approchent, mais pas suffisamment pour être à portée de tir. Je vois les A-wings tenter de prendre mon flanc droit…

tof 4

TOUR 2

L’escadrille de bandits se met en formation d’attaque et vise mon Décimator. Les acquisitions de cibles affolent mes radars et malgré ma confiance en la solidité de mon vaisseau je sens que nous allons déguster…

tof 5

De concert avec mon escorte nous concentrons nos tirs sur le Z-95 qui est équipé de missile à pulsation ionique, ce qui risque de nous être le plus incapacitant, mais il survit de peu et tous tirent de concert… notre vaisseaux est secoué.

tof 6

Alors que nous reprenons nos esprits et que la fumée se dissipe dans le cockpit, nous évaluons les dégâts : tous nos générateurs de boucliers sont détruits, nous avons perdu 5 points de coque, nous somme ionisé, notre VP est descendue à 0 et notre capacité de pilote ainsi que l’amélioration sont perdus. Le Moff Jerjerrod se sacrifie pour annuler ce dernier effet,  je le citerai pour l’obtention d’une médaille à titre posthume. Malgré ce sacrifice les choses se présentent très mal : nous ne survivrons pas une deuxième salve à bout portant…

TOUR 3

Les bandits sont très impressionnés par les dégâts potentiels qu’ils subiraient si ils entraient en collision avec mon vaisseau (qui se déplace en premier maintenant), alors ils manœuvrent pour l’éviter et laissent les A-wings se rapprocher pour la deuxième salve.

tof 7

Par chance les A-wings ne sont pas à portée pour lancer leurs roquettes mais nous subissons encore de gros dégâts : il ne nous reste que 2 points de coque. La force est contre nous et nous avons toute la peine du monde à détruire le Z-95 déjà affaiblit.

TOUR 4

J’ai deux solutions : virer à gauche pour passer entre deux  astéroïdes mais alors je reste dans l’arc de tir de Arvel et son escorte ou virer à droite à travers un astéroïde et risquer un PC. Je choisi l’option la plus risquée faisant le pari que mon adversaire pensera que je choisirai la sécurité.

C’est un risque payant car je ne subis pas de dégât,  et je me trouve hors des arcs de tirs adverses.

tof 8

Arvel (en bleu) subit mes tirs et perd ses boucliers.

TOUR 5

Je continue mes virages serrés pour éviter les tirs des A-wings qui ont du mal à me suivre. Cependant le pilote de l’escadron vert est en position de tir…

tof 9

La force est de mon coté : je ne subis qu’un dégât aussitôt esquivé grâce à l’habileté d’Ysanne. Nos tirs conjugués avec le slave, nous permettent d’enlever les boucliers rebelles restant. Nous reprenons espoir !

TOUR 6

Je continue à virer sur la droite avec le A-wing au train, pendant que le Firespray bloque Arvel. Le Z-95 a cependant anticipé ma manœuvre et tente de se mettre en position de tir, mais il juge mal sa distance et vient s’échouer sur l’astéroïde prenant un dégât par la même occasion.

tof 10

Malgré sa capacité adaptée à la situation, Arvel manque lamentablement ses tirs sur le slave.

Krassis par contre fait mouche contre le Z-95 échoué qui explose. Le A-wing tire et touche une fois, mais Ysanne arrive encore à esquiver. Ma riposte est très efficace :

tof 11

Le A-wing succombe… et la peur change de camp…

TOUR 7

Le temps passe et ce sera la dernière passe d’arme. Je décide de rester dans le périmètre de danger et les rebelles m’ont dans leurs viseurs (à la fin du tour si le VT-49 est détruit c’est une victoire mineure pour moi, ou majeure dans le cas contraire).

tof 12

Arvel fait feu et touche 2 fois, et encore une fois Ysanne me sauve la mise (reste 1 point de coque).

Mon escorte remplit miraculeusement son rôle :

tof 13

Le Z-95 est détruit avant de faire feu : la partie est gagnée…

Comble du comble : nous faisons feu sur Arvel qui, bien qu’ayant 4 dés de défense, part en fumée.

C’est une victoire totale de l’Empire !

BILAN

RIEN n’a fonctionné comme prévu et si je n’avais pas pris les rebelles à contre-pied au tour 4 mon décimator aurait été décimé. Ma configuration « rouleau compresseur » est trop exclusive et facilement contrable, cependant le VT-49 est très résistant et peut servir de cible pendant que le slave (qui est resté entier !) fait le boulot.

Je reste toutefois convaincu que la configuration de base : dégât d’impact + laser antipoursuite + intimidation + canon laser lourd en soutien permet de faire des miracles… encore faut il toucher !

Merci pour ce rapport de bataille, avec de jolis « repaints », des astéroïdes pas super réglementaires, et les photos qui illustrent bien l’action.

Pour ma part, je pense que l’approche de base n’a pas été la bonne : tu as voulu une liste avec un Oicunn qui part au contact, mais la liste en face ne te le permettait pas vraiment, et se prendre les missiles groupés, missiles ioniques et les roquettes à protons, non, le Décimator n’aime pas. Au tour 2, tu aurais du accélérer avec un 4 tout droit pour sortir d’un maximum d’arcs de tir.

Krassis a toujours été trop proche de la mêlée, certes il est resté debout, mais sans son canon, il est moins efficace, et tu as payé 7 pts pour l’avoir ce canon ! Un petit virage K au tour 4 ou 5 ne lui aurait pas fait de mal pour le dégager de la mêlée, tout en conservant sa relance au tir.

La fin de partie est très bien gérée, « à la poursuite du Décimator », le Z-95 qui tombe sur l’astéroïde est un peu le tournant qui te fait définitivement gagner. Tu gagnes 100-0, mais finalement sans t’appuyer sur les forces de ta liste et sans même avoir vraiment utilisé ses possibilités, c’est très fort, et ça montre à quel point les vaisseaux que tu as choisis sont résistants. Dommage que tu n’aies pu utiliser la vp 0, au tour 3 tu aurais pu faire un carnage, mais tu aurais pris les roquettes à protons et ça t’aurait sorti ton Décimator de la partie.

2 réflexions au sujet de « 2015/02/02 – Compte-rendu « Concours Décimator » »

Laisser un commentaire