2015/02/05 – Compte-rendu « Concours Décimator »

Dans le cadre du concours « Gagnez un Décimator », voici le rapport de Marc P., avec mes quelques commentaires et corrections.

Liste Empire :

– Capitaine Oicunn (42 pts)
– Impitoyable (3 pts)
– Dark Vador (3 pts)
– Ysanne Isard (4 pts)
– Lasers antipoursuite (2 pts)

– Kath Scarlet (38 pts)
– Impitoyable (3 pts)
– Canonnier (5 pts)

Liste adverse :

– 2x Pilote de l’escadron bleu (44 pts)
– 2x Tacticien (4 pts)
– 2x B-Wing/E2 (2 pts)

– Roark Garnet (19 pts)
– Tourelle à canons ioniques (5 pts)
– Agent de renseignement (1 pt)

– Pilote de l’escadron Or (18 pts)
– R3-A2 (2 pts)
– Tourelle à canons ioniques (5 pts)

Rapport :
Intéressant de voir 2 gros vaisseaux avec Impitoyable, espérant sans doute compenser donc le nombre adverse. En l’occurrence, 4 vaisseaux, avec un objectif de contrôle avec stress/ion, mais attention, les B-Wing tirent fort quoi qu’il arrive !

Voici le récit de ma première partie avec un VT-49. Pour le coup, j’affronte Max qui comme à son habitude joue Rebelles.

Max commence à placer trois de ses vaisseaux. Il opte pour une position centrale qui lui permettra de bien s’adapter à mon placement. Pour ma part, je tente de mettre le VT-49 en ligne avec le semblant de couloir central qui passe entre les astéroïdes.

Le 4ème vaisseau rebelle est placé (Roark) et je termine avec Scarlet que je compte laisser un peu en retrait du VT-49.

1

Tour 1

Mon adversaire avance tranquillement sans prise de risque. Moi c’est à fond les ballons. Je souhaite qu’on se retrouve le plus vite possible. Je compte sur la présence du VT-49 et de certains astéroïdes pour éclater la formation de vol adverse.

Il n’y aura pas de tirs à ce tour. Le suivant devrait être plus intense.

2

Tour 2

Le VT-49 arrive comme un fou sur la formation rebelle. Il me tarde presque que son bouclier saute pour profiter des bienfaits de Ysanne. Scarlet est en retrait comme prévu, quoi qu’un peu trop loin de l’action pour ce tour-ci, elle n’est à portée que de Roark.

Les rebelles, toujours prudents n’ont pas cherché de manœuvres compliquées, ils se sont préparés à me recevoir.

3

L’échange de tir du premier tour supprime complètement le boulier du VT-49 et lui perce la structure de 2 pts également. En cadeau bonus, il prend 2 jetons de stress à cause des tacticiens. Il va peut être falloir que je fasse un peu plus attention pour la suite, sinon Oicunn risque de ne pas finir la partie.

4

Les vaisseaux de Max prennent tout de même. Roark, 3 dommages et idem pour le B-Wing à la livré standard. On peut dire que la carte « Impitoyable » a bien fait son travail. Pour le moment, je pense avoir un certain avantage.

5

Tour 3

Je vire à 90° gauche avec Scarlet, je ne me rappelle plus très bien pourquoi, je m’aperçois qu’un virage sur l’aile aurait été parfait. Sur le moment j’ai dû avoir une bonne raison de faire cela, honnêtement, je ne m’en rappelle pas. Le VT-49, c’est facile, ayant 2 jetons de stress, je vais tout droit à vitesse réduite et défausse un stress.

6

Les rebelles arrivent à rester grouper, mais c’est au détriment des arcs de tirs, seul Roark et le Y-Wing pourront se faire plaisir. Mais quand je dis plaisir, c’est en fait une action désespérée que Roak accomplie.

Avant sa mise à mort par le capitaine Oicunn, il inflige un dernier dégât et un peu de ionisation avant de sortir définitivement de la carte. Le Y-Wing donne un peu son avis également et participe à la lente mais inexorable destruction du King Size de l’Empire.

7

Tour 4

On peut ressentir un peu de confusion dans le vol en formation rebelle. Le VT-49 se dépêche de virer sur sa gauche avant de passer pour un déserteur. Scarlet compte bien envoyer du bois de son côté.

8

Petit point après échange de politesses. Il ne reste que 5 points de structures au VT-49. Le Firespray est presque comme neuf, il n’a subi que 2 dégâts ce tour-ci.

9

Chez les rebelles, un des B-Wing va craquer, les deux pilotes restant sont dans un état convenable.

10

Tour 5

L’heure de jeu de temps réglementaire touche à sa fin, c’est certainement le dernier tour que nous avons là. Le VT-49 est complètement délaissé. Les rebelles orbitent autour de Scarlet comme des mouches autour d’une… d’un plat de viande.

11

Lors de la phase de tir, la messe est dite ! Pas de perte chez l’Empire et le B-wing qui n’était pas en forme fini par partir en flammes !

12

Bilan :

Il me plait énormément cet escadron ! Je pense que je vais le rejouer avec quelques variations. Je ne sais plus si Dark Vador m’a servi, c’est pour cela que je ne le mentionne pas dans le déroulé de la partie. Il me semble que oui à une occasion, mais 3 semaines se sont écoulées entre la partie et la rédaction de ce rapport. Je me souviens avoir eu un peu peur de l’utiliser, ne voulant pas donner un trop gros avantage à mon adversaire.

Le VT-49, c’est un vaisseau que j’adore, il va me falloir le tester à toutes les sauces.

Ton adversaire a une bonne liste, mais effectivement il s’est heurté au problème classique face aux gros socles avec tourelles/arcs arrière : les avoir dans l’arc de tir à TOUS les tours. Car si tu as su avoir toujours une cible pour chacun de tes vaisseaux, ce ne fut pas le cas de ton adversaire, et le tour 3 a été déterminant en ce sens.

Le Decimator est costaud, on le voit ici encaisser sans trop broncher, en plus si tu as utilisé Vador, c’est d’autant plus vrai. Le choix de Roark comme cible principale est couillu, mais pas certain qu’il ne vaille pas mieux taper les B-Wing d’abord.

Bravo pour ta victoire, pour ton blog, et merci de ta participation !

Laisser un commentaire