2015/06/28 – Compte-rendu

Type de partie : tournoi (Championnat Régional – Ile-de-France)
Lieu : Musée national de la carte à jouer d’Issy-les-Moulineaux
Joueur adverse :  Coyotte
Résultat : défaite

Ma liste :
– Soontir Fel (27 pts)
– Repousser les limites (3 pts)
– Système d’occultation (3 pts)
– Autopropulseurs (2 pts)
– TIE de la Garde Royale (0 pt)

– Contre-amiral Chiraneau (46 pts)
– Instinct de vétéran (1 pt)
– Torpilles fléchettes (2 pts)
– Canonnier (5 pts)
– Ysanne Isard (4 pts)
– Prisonnier rebelle (3 pts)
– Moteurs améliorés (4 pts)

Liste adverse :
– Han Solo (46 pts)
– Prédateur (3 pts)
– Z6-PO (3 pts)
– Canonnier (5 pts)
– Faucon Millenium (1 pt)
– Moteurs améliorés (4 pts)

– Keyan Farlander (29 pts)
– Repousser les limites (3 pts)
– Système de contrôle de tir (2 pts)
– Moteurs améliorés (4 pts)

Résumé :
8ème de finale, objectif atteint, je suis dans le top 16. J’affronte Coyotte et son Fat Han/Keyan classique. Bon, je suis assez confiant, c’est pas comme si hier j’n’avais pas joué contre 2 listes B-Wing/Faucon !

Bon, on a presque le même jeu. Je calcule direct que son Keyan vaut plus que mon Soontir, il suffit que je le sorte puis que je préserve Chiraneau, et derrière c’est gagné. Je change légèrement mon placement de départ pour coller aux astéroïdes avec Chiraneau et ne pas me retrouver avec un sale angle.

20150628_101039

On prépare les roues de manœuvres, la tension est à son comble !

20150628_101049

… Et je change ma stratégie. Je vais doucement avec Chiraneau pour voir où lui va, histoire de foncer ensuite de l’autre côté. Bien me prend, Keyan tourne puis accélère. Je fais la même avec Soontir et me retrouve plutôt bien placé pour mon embuscade dans les astéroïdes.

20150628_101402

J’hésite à foncer avec Chiraneau, je me retiens, et au final je fais encore un tout droit à vitesse 1. Soontir fait son virage, l’objectif étant de sortir de l’arc de tir du B-Wing. Première phase de tir, Chiraneau ne fait rien sur Keyan à portée 3 à travers l’astéroïde, alors que je perds mes 4 boucliers d’un coup avec leurs tirs conjugués, aïe, d’un cheveu je suis à portée !

20150628_102048

Je le vois venir avec Keyan, il voudrait bloquer mon Chiraneau, mais je ne vais pas me laisser faire. Je tente le 4 tout droit pour rattraper Soontir, qui lui va virer. La phase de tir laisse Keyan et Soontir sans cible, Han va faire 2 nouveaux dégâts à Chiraneau, tandis que celui-ci fera perdre un tout petit bouclier à Keyan. Ça part vraiment pas bien !

20150628_102829

Et puis vient ce tour où, obligé de se prendre l’astéroïde, Han fonce à travers sans perdre son stress. Soontir poursuit Keyan et avec l’accélération qui va bien passe dans son dos tout en évitant son arc de tir. Chiraneau aussi s’en échappe avec l’accélération, et vient alors la phase de tir : 4 boucliers en moins et une touche, enfin, les dés sont avec moi ! Han ne fera pas de dégâts à Soontir ce tour-ci, il n’était pas à portée du Contre-Amiral.

20150628_103656

Je me dis que Soontir peut s’occuper seul des 2 derniers points de Keyan, je suis en position parfaite ! Chiraneau ira donc prendre son virage tranquillement. Malgré la portée 1, Soontir ne fait qu’un dégât à Keyan ce tour-ci, car il sort une esquive sur son jet de défense alors qu’il n’a pas d’action, ARGH ! Chiraneau prend en plus un critique sur le tir d’Han à portée 3 qui l’oblige à éviter les astéroïdes et les vaisseaux sinon il prend des dégâts, non mais vraiment, ça ne va pas… Heureusement, il enlève 2 boucliers à Han en retour.

20150628_104513

Comptant sur l’interceptor pour achever le B, Chiraneau s’éloigne tranquillement. Oui mais Soontir percute, j’ai fait un 2 tout droit, et lui un virage puis un tonneau. Encore un tour où je ne peux achever ce diable de Keyan !

20150628_104951

Chiraneau est tranquille, je me dis que je doit faire un virage K avec Soontir, mais non, ce n’est pas du tout ce que j’aurai du faire vu la configuration du match. Mon Koïogan à vitesse 3 me place bien trop loin de son Keyan qui accélère et fait un tonneau, bien qu’il soit dans mon arc de tir. Et voila Han qui re-rentre dans la partie !!!

20150628_105533

Ma plus gros erreur est ce tour-ci. Je me dis : tant pis, Soontir est trop loin, je ramène Chiraneau. MAIS QUEL IMBECILE ! J’avais largement le temps d’achever Keyan, plus qu’il n’en faut, et Soontir était encore full, il pouvait passer le Faucon et aller l’achever pendant que Chiraneau bronzait au soleil. Mais non, je le fais fuir tandis que je ramène l’autre thon dans la course. Résultat : oui j’achève Keyan d’un joli critique, mais oui je suis tout proche d’Han.  Je prends un dégât qui m’amène à 8 points de coque, quand son Han est à 8 pc et 2 boucliers.

20150628_110130

Pour finir d’être bête, je me dis « Oh bah tiens, j’ai deux vaisseaux, on va aller détruire Han avec notre puissance de feu supérieure ». Ben tiens… Le temps que Soontir revienne, le duel c’est Han vs Chiraneau. Je lui fais perdre 2 boucliers, mais lui m’enlève 2 nouveaux points de coque. J’ai encore mes chances à cet instant, je peux encore m’enfuir…

20150628_110536

… Mais je fonce dans le tas, prenant des risques. Résultat ? 2 jets de dés d’affilée (avec Canonnier) à 3 vierges et 1 concentration. J’utilise mon acquisition mais ça ne fait AUCUN dégât grâce à son jet de défense, je finis quand même par faire perdre son dernier bouclier à l’YT avec Soontir à portée 3, un moindre mal pour lui. Dans la foulée, Chiraneau se retrouve vp 0 et encore un dégât… 4 pc contre 8 pour le Faucon.

20150628_111038

Je suis tellement dégoûté de mes jets d’attaque que je fais n’importe quoi. J’ai une vp 0, c’est nouveau pour moi, et pour éviter que Chiraneau ne meurt, j’aurai du le faire aller bloquer le Faucon en passant devant celui-ci. MAIS NON, je suis un gros bourrin et je percute en mode « plus rien à foutre ». On a d’ailleurs oublié le dégât que je devais prendre pour le coup, heureusement que cela n’a pas eu d’incidence pour la suite. Soontir à portée 1, Chiraneau à portée 2, et voila mon adversaire qui sort des évasions de partout, Han ne prend encore qu’un seul dégât ! MAIS C’EST PAS CROYABLE ! Chiraneau ne prend aussi qu’un dégât, là je n’ai plus le choix, quitte ou double, j’ai 3 pc.

20150628_111641

Chiraneau ne percute pas, n’ayant pas le choix avec Soontir je fais un virage qui va envoyer le Faucon me percuter. Avec un peu de chance, Chiraneau va survivre au tir d’Han et envoyer la sauce derrière, puis mourir au prochain tour pendant que Soontir fera du dégât. Oui mais non, Han lance et ça fait 4 touches dont 3 critiques !!! Chiraneau est vaporisé, le temps est écoulé, on joue juste un dernier tour, je suis lessivé, épuisé nerveusement, et clairement mécontent de perdre alors que je maîtrisais si bien la partie.

20150628_112047

Soontir parvient à se mettre dans un bon angle de tir et fracasse un peu le Faucon qui se retrouve à 5 pc (bizarre là il n’a pas fait un super jet de défense :D). Trop tard de toutes façons, on joue 2 tours de plus « pour voir » et finalement je le laisse à 2 pc en encaissant 1 dégât.

20150628_112444

Défaite cinglante mais qui m’a beaucoup appris. En sortant du tournoi, je ne comprenais pas ce que j’avais mal fait, je trouvais que j’avais bien joué, mais heureusement que les images sont là pour analyser après coup.

Attaquer Keyan avec Chiraneau en le rapprochant énormément du Faucon était une première bêtise. Certes il a une dizaine de pc à ce moment, mais le 0 en Agilité peut faire descendre tout ça rapidement. Et Soontir avait largement la capacité de détruire Keyan tout seul, j’aurai pas du faire de Koïogan et faire un virage, et je le détruisais au tour d’avant.

Foncer à l’assaut de Han comme je l’ai fait, c’était pas si mauvais, mais c’est une question de chance : une phase d’attaque pourrie de mon côté, de bons jets de défense du sien, et voila un avantage certain qui s’envole. Le problème, c’est que j’ai pris cette décision et que je m’y suis tenu : je n’ai pas réévalué la situation pour estimer mes chances en m’enfuyant. Mon plan de départ était bon, et j’étais à deux doigts de l’accomplir.

Bravo à Coyotte qui a su jouer avec mes nerfs, bravo à sa femme pour les 8 amants (de la propre confession du mari cocu :D), et pour l’appel de sa maman qui a tout déclenché (il n’avait pas autant de chance avant). On se recroisera peut-être, et je ne me ferai pas avoir cette fois-ci !

Laisser un commentaire