2015/09/05 – Compte-rendu du Championnat de France par Pelayo

Type de partie : Championnat de France 2015
Lieu : Diagora de Labège
Joueur adverse :  Judeau
Résultat : victoire

Liste de Pelayo :
– Contre-Amiral Chiraneau (46 pts)
– Prédateur (3 pts)
– Canonnier (5 pts)
– Ysanne Isard (4 pts)
– Prisonnier rebelle (3 pts)
– Moteurs améliorés (4 pts)

– Soontir Fel (27 pts)
– Repousser les limites (3 pts)
– Autopropulseurs (2 pts)
– Ordinateur de visée (2 pts)
– TIE de la Garde Royale (0 pt)

Liste adverse :
– Prince Xizor (31 pts)
– Prédateur (3 pts)
– Virago (1 pt)
– Autopropulseur (2 pts)
– Senseurs avancés (3 pts)
– Amortisseurs inertiels (1 pt)

– Kaa’to Leeachos (15 pts)
– Missiles à concussion (4 pts)
– Tireur d’élite (1pt)

– Soldat du soleil noir (13 pts)

– Soldat du soleil noir (13 pts)

– Soldat du soleil noir (13 pts)

Résumé :
Cinquième et avant dernier match des qualifications pour le Top 16 du championnat de France 2015 ! Et chacun avec quatre victoires en poche. Avec Judeau nous sommes même à nous demander comment nous avons fait pour en arriver là, sur cette fameuse table n°4.

En regardant sa liste de plus près, je commence à me demander comment m’y prendre pour le vaincre. Il me faut la disperser et qu’elle se perde dans des nuages d’obstacles.

Je tente de faire un nuage d’obstacles assez dense vers sa  zone de déploiement, mais en vain. Il se déploie au centre de sa zone de déploiement, et moi dans le coin du bord où il y a le plus d’obstacles.

Il me faudra temporiser un peu avec Chiraneau, pendant que Soontir les prendra à revers !

e1

L’escadron Racailles avance lentement pour voir où je compte aller. Chiraneau et Soontir se placent de façon à avancer un minimum.

e2

Les racailles continuent d’avancer en ligne droite avec une vitesse supérieure. Chiraneau tourne à sa gauche. Soontir avance de 2 tout droit et réalise un tonneau de façon à ce que le contre-amiral le chevauche au prochain tour sur l’alignement des astéroïdes pour pouvoir virer à tribord au cas où.

Il ne me reste plus a savoir si au prochain tour Judeau fera entamer à son escadron un virage ou si ils continuerons tout droit. Il devrait normalement (selon ma logique) le scinder légèrement en deux.

e3

Pas de bol, tout le monde tourne légèrement vers le futur emplacement du Décimateur. Chiraneau accélère vers le bord pour éviter un maximum de tir. Au prochain tour il sera prévisible, mais tant pis, un débris sera là pour faire réfléchir l’avancée Scum. Soontir avance, accélère vers les racailles puis verrouille Kaa’to.

Les tirs sont pitoyables et ne font pas grand choses. Chiraneau perd deux boucliers.

e4

A ma grande surprise, tout le monde vire vers le contre-amiral Chiraneau ! C’est bon j’ai compris. Il veut l’éliminer coûte que coûte et au plus vite. Chiraneau, avec son virage de 3 serré, accélère pour fuir. Soontir quant à lui par dans le dos de l’escadron racaille. Il me faudra le faire revenir au plus vite pour secourir son coéquipier.

Chiraneau retire les boucliers de Kaa’to qui lui lance ses missiles et réalise des full touches ! Le prince se stresse de plus en plus car il est toujours le premier à tirer sur le contre-amiral. Avec la pluie de tirs, le décimateur n’est plus qu’à 4 points de coque et sans plus aucun talent d’élite (merci le critique) ! Au prochain tour il mourra c’est sûr !

e5

Autant mourir dans la dignité ! Au lieu de fuir, Chiraneau vire directement pour être au plus près de sa cible, Kaa’to ! Soontir s’approche, mais en vain.

Dans l’ombre, un petit soldat du soleil noir a réalisé un Koïogan et prend pour cible Soontir. Soontir tire sur le prince qui offre son critique à un allié. Toutefois, il n’a plus de bouclier. Chiraneau tire sur Kaa’to et l’abat ! Le prince (qui ne parle à personne) tire sur le Décimateur et le détruit aussi.

Le soldat du soleil noir tire sur Soontir, et un critique passe : Coup au but ! Là je suis mal…

Je n’ai plus qu’un point de coque et mon seul avantage reste dans les manœuvres tant qu’il est stressé… mais il faut faire vite. Et pour faire vite il faut foncer dans le tas sans peur et pas n’importe comment. Alors comment faire ? Avec un deux tout droit pour commencer.

e6

Les racailles entament leur virage pour se déstresser. Soontir avance, accélère pour être en portée courte du Z-95 qui avait perdu un bouclier en traversant un débris, puis se charge en défense.

Le Baron abat le Z-95 blessé ! Ouf, reste plus qu’à ne pas subir de dégâts de son donneur de coups au but. « 3D rouge+ focus » vs « 3D vert +focus +évasion »= aucun dégât ! Je suis vivant…

Que faire maintenant. Le prince est encore inoffensif mais pour combien de temps ? Et ce Z-95 derrière moi ne m’aide pas.

Je vais me tenter un virage afin de chevaucher le Z-95 qui est sur le débris. Avec de la chance, je pourrais ainsi tirer sur le prince et ne serais pas la cible du Z-95 qui est derrière moi.

e8

Coup du sort !!! Ma manœuvre ne le faisait pas chevaucher mais l’avancé du prince m’empêche pour 1-2mm de me poser devant !!! Du coup le Baron Soontir, chef du 181em escadron Sabre stoppe son déplacement contre le Z-95 à l’abri de tous les tirs !!!

Pour le prochain tour, Soontir étant au même niveau que son voisin le donneur de critique, réalisera un koïogan 3, seul koïogan accessible aux Z-95. Comme ça, je ne serai la cible normalement que de celui que je viens de chevaucher.

Soontir tire en portée courte sur le Baron qui offre une touche à un de ses alliées et perd encore un point de coque. Il lui en reste plus que trois.

e10

Le Z-95 que j’avais chevauché rentre dans le Prince. Mon voisin le donneur de critique réalise son Koïogan à la même vitesse que Soontir. Le prince bouge, fait un virage sur sa droite mais chevauchant son soldat du soleil noir, il doit reculer. Soontir fait son koïogan en vitesse trois et se retrouve avec le Prince en portée courte.

Mes quatre dés d’attaque me donneront quatre touches ! Il n’en esquivera pas assez pour ne pas mourir (avec 3D il ne fera aucune évasion) ! A partir de ce moment je respire mieux même si rien n’est gagné…

e11

Pour ce tour, je décide de fuir pour mieux me repositionner. Au score je ne mène que de 10pts. Je pourrais tenter de fuir, mais si je fuis, je ne pourrai attaquer… et il y en a un qui n’a plus de bouclier…

Ni une, ni deux, le Baron Soontir se prépare pour la contre-attaque. Et si je perds et bien tant pis !

e12

J’engage un virage de façon à avoir le débris entre mes poursuivants et moi.

e13

Accélération de Soontir pour sortir de leurs arcs de tir. Verrouillage en portée courte avec focus contre 2D +focus : plus qu’un seul vaisseau. Qui plus est, sera stressé au prochain tour.

e14

Je m’éloigne un coup pour mieux revenir après. J’ai quand même plus qu’un seul point de vie donc attention. Curieusement le Z-95 fait un Koïgan, se stressant deux fois !

e16

Tir en portée longue. Le Z perd un bouclier.

e17

Un virage et un tonneau pour se mettre hors arc de tir…

e18

Calmement, le Baron Soontir, chef du 181ème Escadron Sabre, tourne autour de sa proie attendant qu’il soit dans son angle de tir pour le détruire.

e19

Encore un tour où on se tourne autour.

e20

Ça y est, avec les accélérations, je me rapproche du but recherché.

e21

Le Z-95 réalise une manœuvre verte qui ne l’éloigne pas assez du Baron qui accélère et le verrouille en repoussant les limites en portée courte. « 4D rouge +verrouillage +focus » vs « 2D vert sec » = trois touches non esquivées.

e22

Fin de la partie. Victoire 100-65. Je respire mieux.

Je remercie chaleureusement Judeau qui a failli plier la partie en moins de 8 tours et lui donne rendez-vous pour le top16. Hélas il finira 39ème car il perdra sa sixième et dernière partie. Mais ce n’est que partie remise !

Donc ça y est ! Le contrat (avec ma femme) est fait. Je suis qualifié pour le Top 16, et cela même si je perds ma sixième et dernière partie. A ce moment, sur les 113 joueurs, seulement 4 ont gagné leurs cinq première partie : Ica à la future renommée européenne, Kansen le calculateur qui connait comme sa poche toutes les statistiques du jeu, Morfeo le spartiate qui a des bras comme mes deux jambes, et moi !

Les organisateurs annoncent le sixième et dernier match de la journée. Je serai en table 2 et je jouerai contre Morfeo, ancien Top 8 (ou 4) du régional de Bilbao. Mais ça, c’est une autre histoire…

Laisser un commentaire