2015/09/05 – Compte-rendu du Championnat de France par Pelayo

Type de partie : Championnat de France 2015
Lieu : Diagora de Labège
Joueur adverse :  Morfeo
Résultat : victoire

Liste de Pelayo :
– Contre-Amiral Chiraneau (46 pts)
– Prédateur (3 pts)
– Canonnier (5 pts)
– Ysanne Isard (4 pts)
– Prisonnier rebelle (3 pts)
– Moteurs améliorés (4 pts)

– Soontir Fel (27 pts)
– Repousser les limites (3 pts)
– Autopropulseurs (2 pts)
– Ordinateur de visée (2 pts)
– TIE de la Garde Royale (0 pt)

Liste adverse :
– IG-88B (36 pts)
– IG-2000 (0 pt)
– Senseurs avancés (3 pts)
– Canon laser lourd (7 pts)
– Prédateur (3 pts)
– Autopropulseur (2 pts)

– IG-88C (36 pts)
– IG-2000 (0 pt)
– Senseurs avancés (3 pts)
– Canon « Lacérateur » (5 pts)
– Prédateur (3 pts)
– Autopropulseur (2 pts)

Résumé :
Dernier match des qualifications pour le Top 16 du championnat de France 2015 ! A ma grande joie, Morfeo est dans le même état d’esprit que moi. C’est-à-dire euphorique et sans stress. Normal, car celui d’entre nous deux qui perdra sera tout de même qualifié. Du coup, la partie s’est jouée pendant que nous nous racontions chacun nos vies avec des blagues bien grasses.

Ça faisait assez convivial. D’ailleurs sur la table voisine, la numéro une, Ica et Kansen (qui se connaissent bien) jouaient l’un contre l’autre, une fois de plus, comme à la maison.

Nuage d’obstacles très lâche dans le centre du terrain. Il se déploie dans un angle et moi au milieu de ma zone de déploiement. Il me faut trouver rapidement la portée courte contre ses deux IG.

Il avance tranquillement et s’oriente doucement vers le centre. Chiraneau temporise pendant que le baron part à fond les ballons.

f1

Virage agressif de Chiraneau qui chevauche le premier IG. Soontir réalise quant à lui un virage serré de 3, prend une évasion puis verrouille la même cible que le Contre-Amiral. L’IG perd ses quatre boucliers. Chiraneau que deux.

Pour le tour suivant il faut que Chiraneau reste au plus près des IG (tant qu’à faire, au plus près du blessé), Soontir s’éloignera en passant sur les débris à sa gauche au cas où l’IG blessé fasse un chevauchement.

f2

Bingo ! L’IG blessé fait du sur place en chevauchant son binôme. Le second IG, après avoir utilisé ses senseurs avancés réalise sa boucle de Seignor sur un débris !

Chiraneau fait son virage qui sera stoppé par l’intercepteur. Pas grave. Même s’il termine sur un débris, sa cible est à portée courte sans boucliers (lui aussi d’ailleurs…). Soontir passe de justesse. Il prend son stress et son focus pour la défense.

Les tirs font mal, mais pas tant que ça. L’IG blessé perd un de coque (plus que trois), et Chiraneau ses deux derniers boucliers.

Soontir esquive sans problème les tirs de l’IG très stressé qui aurait dû continuer sur le Décimateur. Pour le tour suivant, Soontir commencera son virage vers la droite (histoire d’avoir peut-être un obstacle entre lui et l’IG), et le contre-amiral Chiraneau avancera doucement pour se déstresser.

f3

L’IG à 3 de coque déstresse en avançant. L’IG tout neuf commence sa poursuite contre le Décimateur, mais lui reste encore un stress, ce qui me va très bien avec mon prisonnier rebelle.

Chiraneau avance en manœuvre verte et se prend un focus. L’IG neuf perd 1 bouclier et Chiraneau 3 de coque.

f4

Les IG font un virage serré vers Chiraneau. Au bilan, le premier garde ses deux stress et le second (celui à trois points de coque) chevauche un débris. Chiraneau contourne l’astéroïde et verrouille l’IG le plus proche. Soontir fait son virage, accélère puis pour apprécier la distance avec l’IG à trois point de coque le verrouille  et ça passe de justesse !

Les tirs font mal. Morfeo décide d’utiliser son IG le plus stressé pour tirer en premier sur le Contre-Amiral. Bilan un stress de plus, mais Chiraneau souffre.

Les IG esquivent toutes les attaques. Soontir et Chiraneau gardent leurs verrouillages pour plus tard, lorsqu’ils seront en portée courte.

f6

L’IG très stressé utilise ses amortisseurs inertiels (il monte à 4 stress). Le second avance vers Chiraneau. Ce dernier réalise un virage très serré qui le fait terminer sur un débris mais à portée courte des deux robots. Soontir accélère et verrouille finalement l’IG qui n’est qu’a trois points de coque.

Soontir et Chiraneau s’attaquent à la même cible : celui qui est stressé, et qui finira aussi à trois point de coque.

Chiraneau mange grave : il doit lui rester 4 de coque avant d’exploser. L’IG qui fut le premier à tirer passe de 4 à 5 stress.

f7

L’unique IG qui n’est pas stressé réalise son koïogan pour prendre par derrière Chiraneau. L’IG à 5 stress réalise encore un virage serré dans l’espoir de bloquer Soontir, ce qu’il réussit à faire. D’ailleurs Chiraneau aussi le chevauche ce qui lui permet de rester à portée courte de l’IG qui est le moins stressé.

Dans les tirs, l’IG qui n’a pas chevauché n’est plus qu’à deux points de coque de mourrir, tout comme Chiraneau… ça va être chaud.

f8

L’IG à trois de coque réalise un virage serrer et reste à 5 stress pendant que sont binôme percute l’arrière du décimateur.

D’ailleurs le décimateur se déstresse en percutant son voisin de face, mais n’est plus sur le débris (bonjour Ysann). Pour Soontir, je me l’a joue couillu. Je tente un truc. On va voir si je survis.

Je tire et BOUM ! J’ai eu ma chance au moment où il a eu sa malchance. Par contre le baron n’a plus qu’un point de coque ! Il va me falloir fuir !

f9

L’IG réalise de nouveau un virage serrer en gardant ses 5 stress pour avoir en ligne de mire Soontir (qui s’enfuit au loin). Le contre-amiral Chiraneau fait un virage serré de 3 et ne chevauche pas la Racaille pour 1-2mm qui est dans son arc de tir pour 1mm !

La sentence est sans appel : trois touches non esquivées. L’IG explose.

f11

Victoire 100-0 mais avec un Interceptor à un de coque et un décimateur à deux ! Wouaou ! C’était très serré !

Je remercie chaleureusement mon adversaire pour cette partie qu’il aurait pu gagner sans souci si la chance avait été de son côté, et l’on se donne rendez-vous demain pour la revanche.

Donc ça y est ! Je suis qualifié pour le Top 16, et en plus je fini second du classement temporaire derrière Ica. C’est-à-dire que je ne pourrai l’affronter qu’en finale, et ça tombe bien car mon escadron ne ferait pas long feu contre une nuée maitrisée par un tel expert.

Mon adversaire pour les huitièmes de finale sera Fernandisko, un espagnol qui joue la même composition que moi mais avec un système d’occultation à la place de l’ordinateur de visée. Ça va être très chaud, mais ça, c’est une autre histoire…

Laisser un commentaire