Votre escadron

darth_vader_and_tie_fighter_pilots_by_rhymesyndicate-d5bcgnm

« Comment construire mon escadron ?  »
Voila une question qui revient souvent. S’il est évident que vous avez tous votre idée sur la question, voici quelques points d’ordre général à suivre.

1 – Dans quel cadre vais-je jouer cet escadron ?

Si c’est pour une partie amicale, vous pourrez vous permettre de jouer des vaisseaux et des combinaisons atypiques et pas forcément optimisées en termes de coût. Par exemple, associer Prise de risque et Interface expérimentale peut être amusant mais pour 7 points, vous trouverez mieux à faire dans une liste compétitive.

S’il s’agit d’une liste pour un tournoi, la première chose est de regarder ce qu’il se fait dans votre meta-game local. Si un tournoi a déjà eu lieu, vous pouvez essayer d’en connaître le résultat, de savoir ce qui a marché ou pas, etc… S’il n’y en a pas eu, ou si vous n’avez pas d’information, le MajorJuggler des forums FFG tient une liste à jour avec les retours de tournois par saison. Attention, la liste évolue avec le temps forcément, et au gré des sorties, ce ne seront pas les mêmes listes qui ressortiront. Vous verrez ainsi ce qui est joué et qui gagne tout autour du monde, et cela pourra vous donner quelques idées.

Toujours est-il qu’il n’existe pas de « combinaison de la mort » qui permette de gagner souvent, car chaque liste a sa « Némésis », chaque jet de dés est différent, et chaque joueur réagit différemment face à une situation.

2 – Quel est le format de jeu ?

Point très important, car les vaisseaux n’ont pas la même efficacité à 80 pts, 100 pts, 150 pts ou 300 pts. Les conseils que je donne sur le blog correspondent à des parties à 100 pts, le plus classique et celui de la plupart des tournois, mais il est évident que l’équilibre n’est pas le même sur les autres formats.

3 – Quelle faction je joue ?

Cela peut paraître étrange, mais certains joueurs ont envie de tester les Racailles ou les Rebelles. Même si ce sont des factions de perdants, nous pouvons comprendre leurs doutes, et l’utiliser contre eux pour mieux les détruire.

Plus raisonnablement, chaque faction a ses spécificités, et ses pilotes mythiques. Faites-vous plaisir, jouez celle qui vous parle le plus !

4 – Et j’y mets quoi dans mes 100 pts maintenant ?

C’est là que la connaissance du meta-game prend le dessus pour ceux qui veulent jouer en tournois. Il faut faire une liste qui réponde à l’ensemble des listes les plus jouées en tournois, une liste sans trop de faiblesse. Ainsi, ma liste Chiraneau / Jonus n’avait que peu de répondant face à 2 gros socles, résultat ma défaite en poule est contre 2 gros socles, et j’aurai pu sortir du tournoi. L’ami Da Dieg et son double Décimator aura le même genre de problèmes face à une nuée. On veut rester dans le tournoi, donc on veut pouvoir gérer à peu près toutes les listes, au pire d’être à 50/50 contre certaines.

Si vous jouez casual, alors oubliez ce que j’ai mis au-dessus, et prenez les vaisseaux que vous souhaitez. Si vous avez envie de jouer plein de TIE, très bien, la liste est costaud et vous apprendrez à jouer en formation, à bloquer l’adversaire, etc… Mais si vous préférez un double Firespray, pourquoi pas ? Rien ne vous bloque, outre le risque de ne pas vous amuser si l’adversaire joue quelque chose de plus compétitif. Il faut donc bien s’entendre avec lui.

Au niveau des combinaisons, je vous propose d’aller voir chaque fiche de pilote indépendamment, vaisseau par vaisseau, pour voir les cartes d’amélioration qui se marient bien avec chacun.

Sinon, jetez un œil à mes articles « meta-build » qui vous diront pour chaque vaisseau ce que vous devez savoir, et vous proposeront des listes prêtes à jouer.

Laisser un commentaire